Carlsberg chute après le rejet par Britvic d’une offre de rachat de 3,9 milliards de dollars

Carlsberg chute après le rejet par Britvic d’une offre de rachat de 3,9 milliards de dollars

Les actions de Carlsberg étaient en passe de connaître vendredi leur plus forte baisse sur une journée depuis plus de quatre ans, après que le fabricant britannique de boissons gazeuses Britvic a déclaré avoir rejeté la proposition de rachat du brasseur danois de 3,11 milliards de livres sterling (3,9 milliards de dollars).

Les actions de Carlsberg étaient en baisse de 8,7% à 09h04, heure de Londres, selon les données du LSEG. Il s’agit de la plus forte baisse d’action sur une journée de la société depuis le 12 mars 2020, lorsque l’action a chuté de 8,77 %.

Britvic a bondi de 12,5% suite aux mêmes nouvelles.

Plus tôt dans la séance, Britvic a annoncé elle avait refusé le 17 juin une offre publique d’achat en espèces améliorée de Carlsberg qui proposait 1.250 pence par action du fabricant britannique de boissons gazeuses. Il a déclaré que la proposition “sous-estime considérablement Britvic et ses perspectives actuelles et futures”. Il s’agissait de la deuxième offre de Carlsberg, après que son prix d’offre du 6 juin de 1 200 pence par action Britvic ait également été décliné.

Carlsberg a confirmé le rejet de sa deuxième proposition, qu’il qualifie de « une opportunité intéressante pour les actionnaires de Britvic de réaliser leur investissement intégralement en espèces à une valorisation attrayante ». Le brasseur danois a déclaré qu’il réfléchirait à sa position.

Il a noté que la transaction potentielle était conforme aux objectifs de la société stratégie de croissance à long terme présenté en février de cette année – dont un point clé est l’expansion au-delà de son portefeuille principal de bières, de bières blondes et d’ales.

Britvic, propriétaire des marques britanniques de base Robinsons, courge et boisson gazeuse Tango, détient également des droits exclusifs d’embouteillage en franchise pendant 20 ans en Grande-Bretagne pour les marques gazeuses du titan américain d’aliments et de boissons PepsiCo, dans le cadre d’un accord signé en octobre 2020.

Cette actualité de dernière minute est en cours de mise à jour.