La Russie accuse l’Occident d’être responsable de l’attaque de dimanche contre des civils de Sébastopol à l’occasion d’une fête religieuse

La Russie accuse l’Occident d’être responsable de l’attaque de dimanche contre des civils de Sébastopol à l’occasion d’une fête religieuse
La Russie a blâmé l’Ukraine et l’Occident pour ce qu’elle a décrit comme l’attaque terroriste à Sébastopol dimanche dernier et a affirmé que des armes et des informations avaient été fournies par eux.

« Le 23 juin, le régime de Kiev, avec le soutien des États-Unis et de ses satellites, a commis un nouveau crime terroriste odieux contre des civils en Russie en tirant des missiles sur Sébastopol. Pour leur attaque terroriste, ils ont spécialement choisi un jour – le dimanche de la Sainte Trinité – l’une des fêtes les plus importantes célébrées par l’Église orthodoxe russe », a accusé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Quatre personnes ont été tuées, dont un garçon de deux ans qui jouait sur la plage municipale et une fillette de neuf ans. Cent cinquante et une personnes ont demandé une assistance médicale ; 82 personnes – 55 adultes et 27 enfants – ont été hospitalisées, la plupart dans un état grave. Tous les patients reçoivent une aide médicale », a indiqué le communiqué.

«Selon le ministère russe de la Défense, les attaquants ont utilisé des missiles opérationnels américains ATACMS dotés d’ogives à fragmentation pour une plus grande capacité de destruction. Toutes les données de vol ont été saisies par les équipages militaires américains sur la base des données fournies par les satellites de reconnaissance américains. Un drone de reconnaissance américain Global Hawk était en service au large de la Crimée », accuse le communiqué. Des armes à ogives à fragmentation ont été utilisées pour faire un maximum de victimes parmi les civils, a-t-on accusé.

« La Commission d’enquête de Russie a immédiatement ouvert une enquête sur ce crime… La Russie exprime sa sincère gratitude pour les condoléances transmises par les responsables des États amis et par les citoyens européens et américains. Les mots de commisération continuent d’affluer », ajoute le communiqué.

Le ministère russe des Affaires étrangères a également condamné les attentats terroristes au Daghestan. « Nous exprimons nos profondes condoléances et notre sympathie aux familles et amis de ces personnes, ainsi qu’à toutes les personnes blessées lors de l’attaque. Rien ne peut justifier le terrorisme. Quiconque se trouve dans les coulisses de ces événements doit savoir que notre pays et ses citoyens sont prêts à résister aux tentatives des extrémistes de tout bord pour le briser, le mettre à genoux et lui faire peur. Nous ne doutons pas que tous les complices de cet acte sanglant seront identifiés et répondront devant la justice.”
“Avec ses partenaires étrangers partageant les mêmes idées, la Russie continuera à lutter contre le terrorisme international jusqu’à son éradication complète. Il est important non seulement de le détruire physiquement, mais aussi de l’étouffer dans l’œuf, en poursuivant le travail de prévention approprié tant au niveau national qu’au niveau national. le pays et en coordination avec les partenaires.

Il s’agit du deuxième attentat terroriste en Russie cette année. Les autorités ont affirmé avoir déjoué plus de 200 tentatives d’attentats terroristes en Russie ces derniers temps.