La SEC américaine va revoir les règles proposées en matière de « swing pricing » pour les fonds communs de placement, au profit des gestionnaires d’actifs

La SEC américaine va revoir les règles proposées en matière de « swing pricing » pour les fonds communs de placement, au profit des gestionnaires d’actifs

Le S&P 500 a enregistré sa plus longue séquence de hausses depuis plus de cinq mois, malgré une journée de négociation relativement calme à Wall Street qui a tout de même laissé l’indice à un niveau record.

L’indice boursier de référence de Wall Street a terminé la séance de lundi en hausse de 0,1%, atteignant son quatrième record de clôture consécutif. Cela représente une partie d’une série de cinq séances de hausse, sa plus longue série depuis fin janvier.

Le Nasdaq Composite a gagné 0,3% pour terminer à un nouveau record. La séquence de cinq séances consécutives de hausse de l’indice à forte composante technologique est la plus longue depuis la mi-juin.

La dette américaine à court terme a chuté après une récente remontée. Le rendement des bons du Trésor à deux ans, sensibles à la politique monétaire, qui évolue dans la direction opposée à celle du prix de l’actif, a dépassé son plus bas niveau depuis trois mois vendredi, augmentant de 0,03 point de pourcentage à 4,63 %.

Le dollar, mesuré par rapport à un panier de devises homologues, a augmenté, mettant fin à une séquence de quatre séances de pertes.