L’impact des chocs économiques post 2016 sur le secteur informel est estimé à 4,3 % du PIB

L’impact des chocs économiques post 2016 sur le secteur informel est estimé à 4,3 % du PIB

L’impact cumulé des chocs macroéconomiques de ces dernières années (démonétisation de la monnaie forte, mise en œuvre de la taxe sur les biens et services et pandémie de Covid-19) sur les entreprises du secteur non constitué en société a été estimé à 4,3 % du PIB de 2022-23, selon un nouveau rapport.

Le rapport d’India Ratings and Research est basé sur l’enquête annuelle sur les entreprises du secteur non constitué en société (ASUSE) publiée récemment par le ministère des Statistiques et de la Mise en œuvre des programmes (MOSPI), qui a révélé que le nombre total d’établissements du secteur non agricole est passé de 59,7 millions en 2021-22 à 65 millions en 2022-23. L’emploi dans ce secteur est passé de 97,9 millions de travailleurs à 109,6 millions au cours de la même période.

« Le nombre d’entreprises du secteur non constitué en société qui ont fermé entre 2015-2016 et 2022-2023 est estimé à 6,3 millions, ce qui a entraîné une perte économique de 11,5 billions de roupies et environ 16 millions d’emplois dans le secteur informel. Cependant, cette période a également coïncidé avec la montée de la formalisation de l’économie, ce qui a permis de collecter de solides recettes fiscales », a déclaré Sunil Kumar Sinha, économiste principal chez India Ratings.

Si la formalisation de l’économie est la voie à suivre, le rapport souligne que la réduction de l’empreinte du secteur non organisé a des conséquences sur la création d’emplois. « Par conséquent, il faut, dans l’intervalle, mettre en œuvre un mélange judicieux de politiques permettant la coexistence des secteurs formel et informel », indique-t-il.

Un coup d’œil aux dernières données suggère que la valeur ajoutée brute réelle de ces entreprises dans le secteur de la fabrication, du commerce et des autres services s’élevait à environ Rs 9,51 lakh crore en 2022-23. « Bien que la valeur ajoutée brute réelle des entreprises du secteur non constitué en société ait augmenté de 6,9 ​​% en glissement annuel en 2022-23, elle était toujours inférieure de 1,6 % aux niveaux atteints en 2015-16 », a déclaré Paras Jasrai, analyste principal chez India Ratings.