Révisions de l’année de base du PIB : le comité consultatif pourrait envisager les années 2022-23 et 2023-24

Révisions de l’année de base du PIB : le comité consultatif pourrait envisager les années 2022-23 et 2023-24

Le comité consultatif chargé de réviser l’année de base des comptes nationaux devrait probablement choisir entre les exercices financiers 2022-23 et 2023-24. Selon certaines sources, le comité devrait choisir entre ces deux exercices financiers, car ce sont ceux-ci qui disposeraient des ensembles de données les plus à jour.

« Les résultats de plusieurs enquêtes pour ces deux années ont été publiés ou le seront bientôt », a indiqué une source, ajoutant qu’une décision à ce sujet sera prise lors de la réunion du panel. Cependant, la mise à jour de l’année de base sera un exercice complet et prendra du temps, a averti la source, soulignant que l’exercice prenait beaucoup de temps même lorsqu’il avait été effectué auparavant.

Actuellement, l’année de base 2011-2012 est utilisée pour toutes les statistiques macroéconomiques clés, y compris les comptes nationaux ou le PIB, l’IPG, l’IPC et l’IPG. La nouvelle série de comptes nationaux avec l’année de base 2011-2012 a été finalisée fin 2014 et les données ont été publiées en janvier 2015.

Ces questions devraient être abordées lors de la première réunion du comité. La révision de l’année de base de l’indice des prix à la consommation (IPC), de l’indice de la production industrielle (IPI) et de l’indice des prix de gros (IPG) feront l’objet d’exercices distincts, a indiqué la source, ajoutant que le groupe d’experts n’a pas été chargé de les examiner pour l’instant.

Le ministère des Statistiques et de la Mise en œuvre des programmes (MoSPI) a reconstitué, le 27 juin dernier, le Comité consultatif sur les statistiques des comptes nationaux avec 26 membres. Le comité, présidé par Biswanath Goldar, ancien professeur à l’Institut de croissance économique, a été chargé d’examiner les bases de données existantes et de conseiller sur l’inclusion de nouvelles sources de données pour améliorer les estimations des comptes nationaux.

Il a également été mandaté pour conseiller sur la méthodologie de compilation et de présentation des statistiques des comptes nationaux et également pour conseiller sur l’année de base des comptes nationaux et son alignement avec d’autres produits connexes comme l’IPC ou l’indice des prix à la production (IPP), l’IPC, l’IIP.

Le mandat du comité a été fixé à cinq ans ou jusqu’à l’achèvement de la prochaine révision de l’année de base des comptes nationaux, selon la plus tardive de ces éventualités.

Un comité consultatif avait recommandé auparavant que l’année 2020-21 soit la nouvelle année de référence, mais cette recommandation n’avait pas été retenue à l’époque. La Commission nationale de la statistique avait auparavant recommandé que l’année de référence soit mise à jour tous les cinq ans.