Stonehenge, en Grande-Bretagne, aspergé de peinture par des manifestants écologistes

Stonehenge, en Grande-Bretagne, aspergé de peinture par des manifestants écologistes

Les touristes visitent le monument de l’âge de pierre Stonehenge. Le cercle de pierres de Stonehenge, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1986, est l’un des monuments les plus célèbres de Grande-Bretagne.

Alliance en images | Alliance en images | Getty Images

Mercredi, des manifestants écologistes ont pulvérisé de la peinture sur Stonehenge, en Grande-Bretagne, avec des images en ligne montrant des marques orange recouvrant certaines des pierres de la structure mégalithique préhistorique de renommée mondiale.

Deux personnes ont été arrêtées, soupçonnées d’avoir endommagé le monument antique, a indiqué la police locale dans un communiqué.

Dans une vidéo publiée par le groupe environnemental Just Stop Oil, deux manifestants ont été vus courant vers deux des mégalithes de Stonehenge et pulvérisant de la peinture tandis qu’une autre personne tentait de les arrêter.

Ce monument situé dans le sud de l’Angleterre est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et l’un des sites touristiques les plus visités de Grande-Bretagne.

Just Stop Oil a pris de l’importance en Grande-Bretagne pour ses manifestations environnementales perturbatrices, ses militants fermant des routes principales, perturbant des événements culturels et sportifs et jetant même de la soupe sur un tableau de Van Gogh.

Le groupe souhaite que le gouvernement britannique mette fin à l’extraction et à la combustion de pétrole, de gaz et de charbon d’ici 2030.

English Heritage, l’association caritative qui s’occupe de Stonehenge, n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.