Les IDE de janvier à avril en hausse de 18,7 % à 3,5 milliards de dollars malgré les risques

Les IDE de janvier à avril en hausse de 18,7 % à 3,5 milliards de dollars malgré les risques

Malgré les incertitudes mondiales, les investisseurs sont restés confiants alors que les investissements directs étrangers (IDE) du pays ont atteint 3,525 milliards de dollars de janvier à avril de cette année, selon Bangko Sentral ng Pilipinas (BSP).

Les dernières données de la BSP ont montré que les entrées nettes cumulées d’IDE pour la période de quatre mois ont augmenté de 18,7% pour atteindre 3,525 milliards de dollars, contre 2,971 milliards de dollars au cours de la même période de l’année précédente.

Pour le mois d’avril, les entrées nettes d’IDE ont diminué à 556 millions de dollars américains, soit une baisse de 36,9 % par rapport aux entrées nettes de 881 millions de dollars américains enregistrées au cours du même mois en 2023.

La BSP a attribué la baisse des entrées nettes d’IDE en avril aux investissements nets des non-résidents en instruments de dette, en baisse de 38,8% à 407 millions de dollars contre 665 millions de dollars en avril 2023.

L’économiste en chef de Rizal Commercial Banking Corp. (RCBC), Michael L. Ricafort, a déclaré que les IDE en avril sont les plus lents depuis 10 mois ou depuis juin 2023, au plus fort de l’aversion au risque provoquée par les risques géopolitiques tels que les attaques directes entre l’Iran et Israël.

« Il faut cependant encore attendre de voir si les entrées nettes d’IDE reviendront aux niveaux d’avant la pandémie dans les mois à venir ; une reprise/amélioration des données sur les IDE plus tard en 2024 pourrait être soutenue par une éventuelle réduction du taux directeur local de -0,25 dès août 2024 », a ajouté Ricafort.

Les investissements nets des non-résidents en capitaux propres (autres que le réinvestissement des bénéfices) ont diminué de 48,1 pour cent, passant de 132 millions de dollars US en 2023 à 68 millions de dollars US.

Cependant, il a enregistré une croissance de 149,1 pour cent à 978 millions de dollars en 2024 contre 393 millions de dollars en 2023. En avril 2024, les placements ont diminué de 47 pour cent à 84 millions de dollars contre 158 millions de dollars au même mois l’année dernière.

Les placements ont augmenté de 126,8 % de janvier à avril 2024, pour atteindre 1,213 milliard de dollars, contre 535 millions de dollars en 2023.

Les données de la BSP ont également montré que les retraits réalisés ont diminué de 41,7 % en avril 2024, passant de 27 millions de dollars américains au même mois de l’année précédente à 16 millions de dollars américains.

Les retraits au cours de la période de quatre mois ont augmenté de 65,2 % pour atteindre 235 millions de dollars américains, contre 142 millions de dollars américains au cours de la même période en 2023.

Dans le même temps, BSP a déclaré que le réinvestissement des bénéfices a diminué de 4,2 % pour atteindre 81 millions de dollars en avril 2024, contre 84 millions de dollars en avril 2023, et a enregistré une baisse stable de 0,1 % au cours des quatre premiers mois de 2024.

La BSP a déclaré que les placements de capitaux propres en avril 2024 provenaient en grande partie du Japon, qui représentait 47 % du total des IDE au cours du mois.

Viennent ensuite les États-Unis avec 21 % du total des IDE en avril, la Malaisie avec 11 % des investissements au cours de la période et Singapour avec 9 %.

Au cours de la période de quatre mois, les données ont montré que 63 % du total des IDE du trimestre provenaient des Pays-Bas, 22 % du Japon et 6 % des États-Unis.

« Cette amélioration reflète la confiance des investisseurs dans la résilience de l’économie philippine dans un contexte d’incertitudes mondiales », a déclaré la BSP.

Les principaux secteurs dans lesquels les IDE ont été investis en avril 2024 étaient l’industrie manufacturière (36 %), suivie de l’immobilier (26 %), des autres secteurs (14 %), du commerce de gros et de détail (13 %) et des secteurs financier et des assurances (10 %).

Au cours des quatre premiers mois de l’année, la majorité, soit 67 %, des IDE ont été dirigés vers le secteur financier et des assurances, suivis par le secteur manufacturier (18 %), les autres secteurs (8 %) et l’immobilier (7 %).